Menu
Agenda
<< Octobre 2018 >>
DLMMJVS
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   



Archives
  • Décembre 2018
  • Novembre 2018
  • lundi 10 décembre 9h30-18h

    Plateaux du groupe Geste(s)


    logo gestes

    7 avant-projets d’artistes / Saison 2019 – 2020

    - 10h: Cirque et danse / Fractales / Compagnie Libertivore

    Écriture et mise en scène : Fanny Soriano

    Interprétation : Vincent Brière, Nina Harper, Léo

    Manipoud, Kamma Rosenbeck et Voleak Ung.

    Fractale : Figure dont le tout est semblable à une de ses parties. Forme composée de détails similaires à des échelles différentes que l’on ne peut pas toujours prévoir ou contrôler. Au sein d’un univers en constante mutation, rayonnent cinq individus. Par le langage du cirque et du mouvement dansé, entre portés et acrobaties aériennes, ils accompagnent la lente métamorphose de l’environnement dont ils font partie intégrante. Tour à tour corps-objets ou corps-agissants, ils se confrontent à la matière organique, l’accompagnent, l’esquivent, s’y heurtent ou s’y fondent...

    - 11h15 : danse-théâtre / Le Charme de l’émeute / Compagnie L’infini turbulent

    Metteur en scène / chorégraphe :

    Thomas Chopin

    Interprétation : Benoit Armange,

    Anne-Sophie Gabert, Simon Tanguy,

    Johanna Levy et Nordine Hamimouch

    Les émeutes se multiplient partout dans le monde. Entre les élans spontanés de violence et la mise en place de nouveaux moyens de contestation, l’heure semble être à la révolte. Il y a ceux qui ont les mots et ceux qui ont les gestes. Le Charme de l’émeute, pièce chorégraphique prévue pour 2020, donnera à voir différentes manières d’être en situation de révolte, avec en creux une interrogation sur la violence politique et les élans révolutionnaires de ce début du 21e siècle

    - 12h : Théâtre gestuel et burlesque / Kälk / Les GüMs

    Ecriture : Clémence Rouzier et Brian Henninot

    Mise en scène : Johan Lescop

    Interprétation : Clémence Rouzier et Brian Henninot

    En contrepoint de Stoïk, où la recherche était basée sur nos différences, nous voulons cette fois-ci travailler autour de la ressemblance et de la fusion. Partons de nous, de notre vie commune, celle de notre duo et de notre relation. Qu’est-ce que ça fait de passer autant de temps avec une personne ? Comment faire pour accepter l’autre ? Comment trouver un équilibre à deux ? Le spectacle parle donc de la dépendance affective, du fait de s’oublier pour penser le « nous » avant le « je ». Que perdons-nous de notre individualité après des années passées ensemble, et que gardons-nous de notre identité à travers le temps qui passe ? Se pose également la question de l’absence de l’autre, comment continuer à vivre quand l’autre n’est plus là ?

    - 14h30 : Cirque d’enfants terribles / Huitième jour / La Mob à Sisyphe

    Auteurs et interprétations : Idriss Roca,

    Cochise Le Berre, Raphaël Milland

    Regards extérieurs : Benjamin de Matteis et Dominique Habouzit

    Huitième jour, c’est le raté-réussi, l’ampoule qui se brise, le corps qui chute, le plaisir du geste, l’anxiété soudaine, le triomphe arraché aux vents, les doigts qui glissent, le plaisir d’une catastrophe rondement menée, et ce qui reste, après.

    - 15h15 : Marionnettes, / théâtre de faux semblants / Tumulte / Blick Théâtre

    Ecriture collective : Matthieu Siefridt, Loïc Apard, Dominique Habouzit, Johanna Ehlert

    Mise en scène : Dominique Habouzit

    Distribution : Loïc Apard, Matthieu Siefridt,

    distribution en cours...

    Le spectacle s’ouvre sur l’effritement d’un couple. Ils vivent sous le même toit mais se croisent à peine. Leur amour s’étiole. Leur fille unique, une enfant d’une dizaine d’années, prend beaucoup de place et d’énergie. Ils ont la plus grande difficulté à communiquer. Cette famille est engluée dans une situation qui les dépasse. Après [hullu], Blick Théâtre continue de développer son théâtre de faux-semblant (croisement de théâtre sans paroles, marionnettes corporelles et illusion) en traitant cette fois du délicat sujet de notre relation à la famille, à la filiation et à la mémoire.

    - 16h15 : Clown et manipulation d’objets / Bakéké / Compagnie Fabrizio Rosselli

    Auteur et interprétation : Fabrizio Rosselli

    Regards extérieurs : Pierre Déaux et Étienne

    Manceau de la Compagnie Sacekripa

    Blouse noire, chapeau de paille, le personnage manipule des seaux, tel un ouvrier répétant quotidiennement les mêmes gestes. Lorsque l’imprévu surgit, les seaux deviennent des objets à jouer et à inventer, ouvrant la porte d’un monde absurde et onirique. Bakéké est basé sur une recherche autour de la répétition des gestes, de la persévérance et d’un mode de communication non verbal de l’acte scénique. Les comportements du personnage sont simples,,généreux mais parfois stéréotypés. Sa folie est proche et toujours douce.

    - 17h15 : Jonglage / How to welcome the Aliens / Compagnie Ea’Eo

    Création et interprétation : Eric Longequel et Jay Gilligan

    Collaboration à la mise en scène : Johan Swartvagher

    How to Welcome the Aliens est le spectacle de jonglage que nous jouerons en guise de cérémonie d’accueil le jour où les extraterrestres débarqueront sur Terre. A l’instar du Golden Record, compilation d’images et de sons terrestres envoyé dans l’espace par la Nasa en 1977, le spectacle sera un échantillon d’humanité. Un aperçu de l’activité humaine qu’est le jonglage, et de ce qu’elle raconte sur nous, sur nos mains, sur notre histoire, sur notre gravité. Un morceau de notre savoir, de nos émotions, de nos pensées. Que montrer à des extraterrestres qui ne connaissent rien de notre monde ? Numéros de jonglage, cotillons, ballons, bonbons. Nous espérons votre présence au cocktail qui précèdera la cérémonie.

     

    Partager :
    par mail
    sur facebook

     

    English | Espagnol

     

    Le Samovar 165, avenue Pasteur 93170 Bagnolet