Menu
Séances scolaires 2014-2015

Morceaux de clowns / Année de Création du Samovar

Et voilà une année de création qui s’achève !

Pendant 1 ou 2 ans, ces «auteurs-clowns», issus de la formation professionnelle du Samovar, ont travaillé leur écriture, fignolé leur numéro et aiguisé leur clown.

Ils se sont confrontés régulièrement au public, que ce soit au Samovar ou au Festival Excentrique (qui a accompagné l’école plusieurs années), au Festival de Châteauneuf-sur-Loire, à la Carrosserie Mesnier, au Festival les Irrépressibles de Riom, au Centre National des Arts du Cirque de Lomme, à la Grange Dimière de Fresnes, au festival Circa de Auch avec la FFEC et la FEDEC, à Varengeville-sur-mer...

C’est le moment de présenter leurs projets «aboutis» avant qu’ils continuent leur propre aventure.

Démodés / Leandre et La Tal

deme

Renvoyés, dehors, à la rue. Maquillés, grimés et sans piste. Sans emploi. Clowns au quotidien. Pathétiques, comiques, démodés.

Trois clowns perdus, rejetés par un monde changeant. On voit la personne derrière le nez rouge, on découvre le clown derrière la personne.

Une tragi-comédie sur la fin de ces comiques, d’un imaginaire collectif, contée dans le langage du clown classique.

Une tentative de partager ce que les clowns ont inscrit dans notre mémoire.

Post scriptum / Le Théâtre du Sursaut

post scriptum

Pour décor, une palissade truffée de trouvailles.

Pour scénario un «Petit Chaperon Rouge» désarticulé.

Et voilà Lorgnette qui jubile. Elle joue à s’étonner, à nous plonger dans son univers bricolé d’inventions, de babioles et de sauts d’humeur…

Chaperon Rouge est capricieux et Mère-Grand peu commode mais l’essentiel est le Loup : Lorgnette a tout investi pour nous l’offrir féroce à souhait…

Des mimiques, un jeu qui déborde, des surprises, voilà l’inventaire de Post-Scriptum : un spectacle visuel, absurde et décalé.

Amour à mère

amour a mere

Ma mère est morte on l’a plus.

A compter de cette nouvelle, Alice, la fille, va voyager dans son passé. Elle ouvre les tiroirs, elle évoque les souvenirs, elle se travestit en petite fille, en femme, en mère de toutes sortes…

Alice vit par les sentiments, la colère, la tendresse, la révolte et l’amour… Dans un univers surréaliste, passionné, poétique et métissé et sur un rythme vertigineux, Alice nous emporte avec elle dans un généreux tourbillon de mères !

Grâce au masque, à la marionnette, au bouffon, au récit et au théâtre d’objet, nous passons d’un état à un autre, du réel au rêve, de la mère à la fille, de la fille à la mère, qui est qui ?

 

English | Espagnol

 

Le Samovar 165, avenue Pasteur 93170 Bagnolet