Menu
Barbara gay (18 au 22 juillet)

BARBARA GAY

Image

Ecrire debout

Du lundi 18 au vendredi 22 juillet 2022

De 10H à 17H

Tarifs : 392€ TTC (333,20€ tarif réduit)* + 20€ de cotisation

Pour s'inscrire:

Envoyer quelques lignes sur votre parcours artistique et vos motivations par mail à Julia FRANCISCO en indiquant vos coordonnées téléphoniques : apprentissage@lesamovar.net / 01 43 60 98 08

*tarif réduit pour les personnes résidant à Bagnolet ou second stage au cours de la saison


Public concerné

Professionnelle du spectacle vivant (issu.e.s de toutes disciplines)
Artistes brutes
Auteurs et autrices clown en voix d’apparition



Prérequis pour participer

Avoir des bases techniques à déconstruire
Avoir une expérience de scène/de rue significative
Porter un projet d’écriture clownesque, qu’il soit à l’état de désir ou déjà matérialisé en jeu.
Être prêt à disparaitre derrière l’apparition d’un personnage/d’une créature



Objectifs

Être capable de :

Présentation

Considérant que le clown est un auteur interprète, c'est à dire qu'il est non seulement un-joueur mais aussi un auteur « debout », cette formation a pour objectif d'éclaircir les mécaniques de création entre l'instance d'écriture qu'est l'auteur et l'instance de jeu qu'est l'interprète.

A partir de quelques notions fondamentales de dramaturgie, et en s’appuyant sur des techniques de jeu très concrètes (Outils de l’expressivité de Michel Dallaire et outils de l’acteur organique de Ludor Citrick), il s’agira d’épaissir le personnage « clown » à différents niveaux (esthétique, corporéité, voix, argumentaire de jeu) afin qu’il soit capable de développer l’embryon de la dramaturgie d’un solo. Comment le personnage clown peut-il puiser dans les grandes obsessions de l’auteur pour trouver des chemins d’écriture qui lui donnent accès à une dramaturgie qui dépasse le figuratif et l’anecdotique ? Le clown sera envisagé comme une pratique, celle de l’acteur organique : un joueur masqué, un technicien, un stratège qui invoque la puissance de jeu pour trouver les chemins d’une écriture qui touche à des questions poétiques et politiques.

Le travail d’écriture se structurera à partir de choix de l’auteur et de l’incarnation d’un personnage par le travestissement de l’acteur, la conscience du geste en jeu par l’effacement progressif du corps quotidien. Il s’appuiera sur l’élaboration d’un canevas et d’un argumentaire de jeu pensé hors du plateau, mis ensuite à l’épreuve de la scène dans le cadre d’improvisations cadrées. La création/l’épaississement du personnage se centrera sur l’appréhension de la nature du joueur en présence, l’acquisition d’outils de jeu simples et efficaces sur lesquels l’acteur pourra s’appuyer en jeu ainsi que le développement d’une corporéité singulière.



Contenu

Quelques notions dramatugiques :

Quelques outils de l’expressivité de la pédagogie de Michel Dallaire :

Les démarches

Les gammes d’isolation

Identification de la nature du joueur en présence (naturel, technicien, émotionnel ou cabotin), de ses qualités et de ses défauts de jeux (crispation, état plafonné, manque d’écoute e cetera)

Les masques faciaux

Quelques outils de l’acteur organique :

Les états d’hyperventilation

Exploration du toucher (Touché/touchant)

États toniques et états atoniques

Outils du stratège :

Canevas de jeu

Cartographie de l’espace

Phrase de jeu : Attention/ Intention/ Rétention/ Action/ Résonance

La notion de 4ème mur

Les différentes natures d’adresses possibles : confidence, aveu, plaidoirie, discours, accusation etc.

Les différentes instances de jeu ou l’équipe intérieure : auteur, metteur en scène, joueur, technicien.

Rituel du maquillage et travestissement : Disparaître

Le clown comme un masque intégral, visage et corps.

Rituel du maquillage sensible, sans miroir.

Identifier ses propres gestes et se créer une partition physique contraignante, une silhouette hors de son corps quotidien.

Écrire debout

Préparation de la partition du joueur et improvisation en scène à partir de la structure définie

Programme détaillé par jour :

     J1 :

Matinée : Présentation des personnages par un « solo » de 10 min par stagiaire.

Après-midi : Présentation des notions fondamentales de dramaturgie, des éléments de construction de la phrase sensible et des différentes instances de l'équipe intérieure du joueur.

     J2 :

Matinée : Identification de la nature des joueurs en présence. Démarches et gammes d'isolation

Après-midi : L'acteur organique , les états hyper ventilés/ exploration du toucher

    J3 :

Matinée : Écriture des prétextes et choix dramaturgiques élémentaires. L'outil du rituel/ Enjeux de la préparation du soliste/ Maquillage à l'aveugle

Après-midi : Construction de la partition, expérimentation de la phrase sensible et retours.

    J4 :

Matinée : De l'acteur organique Expérimentation des différentes natures d'adresse publique

Après-midi : Écriture des canevas/ expérimentation avec l'instance technique du joueur. Aller-retour entre écriture à la table et écriture debout

    J5 :

Matinée : Jeux des soli

Après midi : débriefing à partir de l'analyse des outils mis en place pour le joueur et du lexique construit durant la semaine.



Biographie de l’intervenant

Repérée sur des projets amateurs dans le cadre de mes études universitaires, je suis rentrée dans le métier en tant que comédienne interprète professionnelle comme on entre dans un rêve. Heureuse de ce coup de théâtre de la vie, je me sentais cependant très illégitime et j’ai commencé à me former par le biais de stages. Au détour de la Commedia del Arte et de la Tragédie, j’ai compris mon potentiel clownesque. J’ai ensuite été complètement obsédée par cette figure, et j’ai eu une boulimie de forma-tions. Jusqu’au jour où j’ai rencontré Michel Dallaire. Avec lui, j’ai appréhendé mon hyper émotivité et commencé à trouver des outils techniques concrets qui m’ont aidé à asseoir l’écriture d’un premier solo. Grâce à ce spectacle, j’ai rencontré une équipe de cirque avec laquelle j’ai travaillé plusieurs années et avec qui j’ai appris à écrire à partir du corps en jeu et non plus à partir de la table. En 2015, dans le cadre de la formation « Les clowns à l’épreuve de la piste » du CNAC, j’ai crée le personnage Pouk Personne. J’y ai rencontré Adèll Node Langlois qui m’a donné accès à la dimension rituelle de ma pratique; ainsi que Cédric Paga alias Ludor Citrick. Grâce à lui,et à sa recherche sur le bouffon, j’ai découvert le travail de l’acteur organique et eu ac-cès à de nombreux outils d’écriture du clown en tant qu’auteur. Assez d’éléments pour me donner le courage de tracer mon propre chemin et ma propre méthodologie. En 2017, j’ai créé le spectacle Chair à poème et avec lui l’Artisan Cie. Cette année, j’ai suivi le cursus de dramaturgie circassienne du CNAC et obtenu une certifi-cation. Par ce chemin, j’ai ré-exploré et renommé ce qui est caractéristique de la dramatur-gie du clown. Outils et prises de conscience que j’ai à présent envie de partager avec mes pairs.

 

English | Espagnol

 

Association Le Samovar - siège social 165 avenue Pasteur 93170 Bagnolet
Licences entrepreneur du spectacle : PLATESV-R-2020-002186/002187/002188