Stage Thomas Chopin (15 – 16 juin)

« Théâtre physique et états seconds : le fantastique et le burlesque au service de l’acteur.ice, danseur.euse »


15 et 16 juin

de 10 h à 17 h

Tarif 176.83 € ou 142.83 € TTC

166 € ou 132,60 €*
+ 20€ Adhésion à la FFEC sur la durée du stage pour l’assurance
+ 0,85 € transaction bancaire

*tarif réduit pour les personnes résidant à Bagnolet ou second stage au cours de la saison

Public concerné

Ouvert à toute personne ayant une pratique de scène (amateur ou professionnel).

Prérequis pour participer

Aucun

Présentation et Contenu

A l’heure où le cinéma de genre mais aussi le pluridisciplinaire envahissent les écrans et les scènes, l’acteur.ice – danseur.euse se doit de jouer avec son corps de manière ludique, sensorielle et plastique afin de servir au mieux l’évolution de la création contemporaine. Cette formation proposera différentes approches physiques de l’art de l’acteur.ice – danseur.euse afin d’élargir le potentiel créatif de chacun.e. L’action, le burlesque et le fantastique nous serviront de base culturelle commune pour aborder ce travail. A partir d’exercices et d’improvisations dirigés, les participant.es rentreront progressivement dans un état créatif ou le corps et l’instinct prendront le relais sur les logiques quotidiennes. Dans un esprit ludique et bienveillant, les interprètes seront amené.es à démultiplier les actions, les états, les comportements, les personnages ou les danses. La profusion et le débordement permettront le lâcher-prise. Dans un deuxième temps, nous tenterons d’ordonner ce stock de matières physiques dans des écritures qui seront autant de points de repère pour le futur des auteur.ices-interprètes.


Biographie

Thomas Chopin – chorégraphe, metteur en scène et dramaturge.

Après l’obtention d’une licence d’Histoire à la faculté des sciences humaines de Nantes et une pratique acharnée de la glisse et du cirque, il se forme au théâtre, au clown et à la danse contemporaine de 1997 à 2001 (T.U de Nantes, Théâtre Le Samovar). Fondateur de la compagnie L’infini turbulent, il crée les pièces Ordalie (premier prix du Groupe Geste(s)- 2014), Chair de ma chair (2019), Le Charme de l’émeute (2020). Il est également associé en tant que chorégraphe et dramaturge avec Simon Tanguy sur Fin et suite (2019), Je voyais ça plus grand (2021) et Désordres (2023). Il a co-écrit La Montagne (2019) avec Guillaume Mitonneau et travaillera prochainement sur la nouvelle pièce de Pierre Tual Matin et soir (2025). Entre 1997 et 2017, il trace un parcours d’interprète. Il danse pour Nasser Martin-Gousset dans Peplum créé à la Maison de la Danse de Lyon et au Théâtre de la Ville, pour Karine Pontiès dans Lamali Lokta et Phebus et Borée. En cirque, il participe aux expérimentations sur La Machine à jouer de Camille Boitel et en rue à la pièce de Philippe Ménard et Alexandre Pavlatta Homo Sapiens Burocraticus. Au théâtre il joue quelques clowns et bouffons dans La Nuit des rois de Shakspeare, un anarchiste dans Les Hommes de rien de E. Labrusse et des victimes et des bourreaux dans Preparadise Sorry Now de R.W. Fassbinder.

Crédit photo :  © Christophe Beauregard