Formation professionnelle

Depuis 2009, l’Ecole LE SAMOVAR délivre, en fin de Cycle 3 (anciennement en fin de deuxième année) la certification professionnelle « Artiste clown » de niveau 5 européen – RNCP niveau III – code NSF : 133

Inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles enregistrée au RNCP par arrêté du 9 avril 2018 publié au JO le 17 avril 2018.

N° organisme de formation : 11930527393

Il n’est pas possible de suivre des blocs de compétences.

Ce titre peut être délivré, pour tout ou partie, dans le cadre de la Validation des Acquis d’Expérience (VAE).

Consultez les informations complémentaires sur la procédure de VAE en vue de l’obtention du titre «Artiste clown·e».

Le 22 juillet 2020, le Samovar s’est vu décerner la certification Qualiopi pour ses actions de formation :

L. 6313-1-1 Formation professionnelle continue «Artiste clown»
L. 6313-1-3 Validation des acquis par l’expérience «Artiste clown»

Cette certification atteste de leur conformité au référentiel national sur la qualité des actions concourant au développement des compétences.
Ainsi, les candidat(e)s peuvent prétendre à un financement relevant de la formation professionnelle continue.

HISTORIQUE

Fondée à l’initiative de Franck Dinet en 1990, l’école n’a cessé d’évoluer, passant d’un atelier hebdomadaire à une formation professionnelle.

Au fil des ans, un groupe de comédiens et de metteurs en scène rejoint la maison avec l’envie d’expérimenter et de transmettre leurs désirs de théâtre. Se mettent alors en place des cours de texte, gestuel, clown, chant…

En 2000, l’école s’installe dans de nouveaux locaux à Bagnolet : une salle de spectacle, deux salles de répétitions, et une ambition marquée de favoriser l’émergence de nouveaux talents autour des arts du clown. Elle prend de l’essor et se recentre sur la formation clownesque.

La reconnaissance de la qualité du travail se manifeste par de nombreuses invitations de l’école et des artistes sortant du Samovar en France et en Europe.

ENSEIGNER LE CLOWN AUJOURD’HUI

Aujourd’hui le clown, en pleine mutation, ne se contente plus de divertir : il met à jour son intime, bouleverse et renvoie au monde ses contradictions tout en ne perdant pas sa mission première : le rire.

Affirmer son clown prend du temps…

Le clown passe par l’échec, rater fait partie du processus. Le clown se travaille sans lumières, il se confirme avec l’éclairage du public. Le clown demande de la maturité, une connaissance de soi : un accompagnement particulier lui est nécessaire.

À l’instar d’autres arts, le clown doit continuer sa quête de respectabilité. Il doit se remettre de deux phénomènes :

  • la décadence du clown issu du cirque traditionnel.
  • la mise à l’écart du cirque contemporain.

L’école propose un enseignement exigeant, son objectif est de former des artistes, aussi bien interprètes qu’auteurs ou metteurs en scène, qui soient porteurs de leur univers et créateurs de leur écriture.

L’acte créateur prend ses racines dans la solitude et la rencontre avec soi-même. Mais les provocations, les essais, les conseils, les rencontres, que propose l’enseignement du Samovar, ouvrent naturellement bien des chemins, artistiques et humains.

La formation professionnelle est dispensée par une équipe pédagogique constituée d’artistes en activité, formés en grande partie à l’école de Jacques Lecoq.

  • L’octroi de la certification professionnelle est accessible par la VAE
  • la VAE est un dispositif légiféré par les lois de 2002/2014 et 2016.

Contact et renseignements :

Aline Lepla, coordinatrice pédagogique :
 01 43 60 98 08 / coordination@lesamovar.net