Le Clown, un « Je » en construction

Lundi soir, de 20 h à 22 h 30

Niveau

Débutant/intermédiaire.

Objectifs :
– Réveiller et apprivoiser votre joueur intérieur et sa bêtise.
– Trouver et comprendre vos aouts comiques pour surpasser le ridicule.
– Découvrir et tester des techniques burlesques et clownesques.
– Explorer vos états émotionnels.
– Trouver votre propre langage corporel afin de construire votre personnage.
– Expérimenter le jeu clownesque dans des improvisations avec set-up.

Contenu :

L’année sera divisée en deux :

  • Dans un premier temps (avec Jonathan), nous chercherons le lâcher prise pour (re)trouver le plaisir du jeu entre nous (comme lorsque vous étiez enfants). Se connecter à soi puis à ses partenaires.
    Ensuite, une fois que jouer ensemble est bien intégrée, nous prendrons en compte le public. C’est à dire jouer en ayant conscience des gens qui nous regardent. Nous chercherons à discerner ce qui fonctionne et pourquoi est ce que cela fait rire.
    Enfin, nous testerons différentes techniques burlesques et clownesques pour remplir votre boîte à outils. Par exemple, le slapstick, les chutes et autres maladresses physiques seront abordées.
  • Dans un second temps (avec Céline), nous explorerons la sincérité de vos émotions à travers des exercices/improvisations de gammes.
    Puis, vous vous appuierez sur vos trouvailles physiques afin de construire votre propre langage corporel, et faire ainsi émerger votre/vos personnage-s-.
    Pour finir, vous mettrez tout ça en pratique dans des improvisations cadrées.

Les méthodes et techniques proposées

« Un bon cascadeur est un cascadeur  vivant… »
Chaque séance commencera par un « allumage » musculaire et émotionnel (échauffement physique, lâcher prise, exploration de la voix/des sons, connexion à soi, à ses partenaires et à l’espace etc.). Cette phase de démarrage est importante, car c’est dans l’urgence et la tension du corps que l’accident et la catastrophe arrive.

« Lorsque je joue je ne perds jamais, j’apprends… » disait le célèbre Nelson Mandela; Nelnel comme l’appelaient les intimes.
C’est donc par le ludique et autres formes de jeux que vous commencerez à développer votre propre connerie. Ici, le port du nez rouge n’est pas obligatoire, mais la sincérité de votre corps et de votre état émotionnel sera fortement recherchée.

Au cours de l’année, diverses techniques burlesques et clownesques seront abordées afin de compléter votre boîte à outils. Vous aurez l’occasion de mettre en pratique cette dernière au travers d’improvisations solo, duo, et trio.

Les intervenant·es :

Jonathan THOMASclown, comédien physique et pédagogue.
__________________________

Après plusieurs années à entamer des choses : Université d’Education Physique et Sportive à Angers, formation de maître-nageur sauveteur au Mans, formation professionnelle de cirque à Chambéry (spécialité acrobatie sur poubelle), il intègre en 2006 la formation professionnelle de clown de l’école le Samovar à Bagnolet, et décide de l’entamer jusqu’au bout.
La rigueur et la diversité des disciplines (musique, claquettes, cirque, gestuelle, mime etc.) lui permettent de peaufiner son jeu clownesque et d’y trouver une liberté corporelle.
Il prend alors conscience de l’importance du mouvement dans le corps comique.
Après s’être formé au Samovar, il fait ses premières armes avec des élèves de sa promotion dans le collectif  Aspatrouille (cabarets/lâchers de clown), et crée avec Kevin METAYER et Nicolas ATTOU, un trio burlesque : 205KGA3 (spectacle -Insécurité- et -Cosi Fan Pouet-) en 2010.
Sa perpétuelle recherche du corps burlesque l’amène à se former à la cascade burlesque et plus particulièrement la Connerie Universelle, auprès de Stéphane FILLOQUE (Cie Carnage Production).
Il travaille aussi avec la Cie Tralalasplatch sur plusieurs spectacles abordant la Pataphysique.
En 2012, il rejoint la Cie l’Automne Olympique pour une création collective du spectacle -mon Amour, ma Béquille, ma Bataille- (pièce tragi-comique sur le thème du handicap et des orthèses).
Il joue au festival d’Avignon 2014 au théâtre le Chêne Noir, dans le spectacle -Clinic- mis en scène par Eric METAYER et produit par JMD production.

Parallèlement au clown, il s’amuse à jouer dans le milieu de l’horreur au Manoir de Paris. Cela l’amène à interpréter différents personnages physiques comme des zombies, des monstres etc. et à maîtriser le maquillage FX lié au monde de l’horreur.
Il pointe le bout de son nez dans le monde de la fiction cinématographique (émission TV -Piwi- pour jeune public, publicité, série TV, et film comme -Astérix et Obélix, la Terre du Milieu- réalisé par Guillaume Canet en 2021).
Il intègre en 2018 la Cie Numéro 8 pour la création du spectacle -Divertir ou Périr- mis en scène par Alexandre PAVLATA. Il rejoint également l’équipe du spectacle -Monstre(s) d’Humanité reboot- en 2021.
Actuellement, il intervient en tant que clown en milieu hospitalier pour l’association Etoil’Clown.

Céline Lesage
______________

Je suis passionnée de théâtre depuis l’enfance et je l’ai exploré sous différentes formes: théâtre de texte au Cours Simon dont je sors diplômée en 2013, puis théâtre d’improvisation à l’Ecole Française d’Improvisation Théâtrale et Again ! Production.

J’appartiens à plusieurs troupes d’improvisation et je joue régulièrement dans différents spectacles au théâtre de Nesle, au théâtre du gymnase et à l’Improvibar.

Parallèlement au théâtre, je suis aussi passionnée par le cinéma et je travaille sur quelques tournages de fiction. Je deviens assistante monteuse, puis monteuse. C’est là que j’apprends à raconter des histoires avec des images et des sons, ce qui m’aidera beaucoup par la suite en dramaturgie. En 2011, je coréalise avec ma sœur un film documentaire de 40 minutes qui sera sélectionné au Short Film Corner du Festival de Canne.

En 2016,  j’écris 3 sketchs et je les joue au théâtre du gymnase dans différents spectacles organisé par mon école d’improvisation. C’est la première fois que je suis confronté au travail de l’écriture comique et de la création de personnage.

En 2019, je mets en scène et je joue dans un vaudeville à la russe « Je veux voir Mioussof ». La pièce se joue sur une quinzaine de dates au Théo Théâtre à Paris.

C’est pendant mon parcours d’improvisatrice que je découvre par hasard le clown. Après un an en cours du soir avec le clown Nicolas Perruchon, c’est le déclic : je suis faite pour ça. Je décide alors, en 2019, de suivre la formation professionnelle du Samovar et c’est les deux années les plus intenses et les plus prolifiques de ma vie. J’obtiens mon diplôme de clown en juillet 2021 avec la mention « très grande satisfaction ». Depuis la fin de ma formation, j’ai monté une compagnie avec mes camarades de promotion et nous nous produisons régulièrement sur la scène de l’Improvibar à Paris.  Je continue ensuite de me former au clown en en faisant des stages auprès d’Alexandre Pavlata et Eric Blouet.  Parallèlement, je continue de jouer et de travailler sur un solo avec mon clown l’Asticot.  Avec ce solo j’ai eu la chance de jouer au Festival du Numéro de Clown de Grenoble, au théâtre du gymnase avec le Festival Impro en Seine ou encore en première partie au cinéma Le Trianon à Romainville.

Depuis un an, j’enseigne l’improvisation théâtrale à l’école Again Production et je donne régulièrement des stages de clown pour des troupes d’improvisation.


Contact

Julia Francisco

Tél :01 43 60 98 08 / mail : apprentissage@lesamovar.net