Sortie de résidence – Füt Füt Collectif (Dziadek)

Füt Füt Collectif
Dziadek

Le 21 janvier à 18h


Durée : 50 min
à partir de 9 ans

Gratuit sur réservation

Intentions

Ce spectacle permet de transmettre une histoire – pour ne pas oublier. Même si Dziadek relate un fait datant de la Seconde Guerre mondiale, il fait écho encore aujourd’hui à des mouvements massifs de populations.

Jan Skrodzki raconte dans ses écrits la déportation de sa famille au Kazakhstan. Pendant toute l’ère soviétique d’après-guerre jusqu’en 1989, ce sujet était tabou. Son frère les a complétés et rassemblés dans un livre qu’il a édité, pour garder ces souvenirs en mémoire.

À partir de ces écrits, j’ai voulu créer un récit visuel et sonore, dans lequel le public se retrouve immergé, raconté par la gestuelle des clowns.
Un castelet-Kamishibaï, illustré musicalement par du violon et des chants polonais. Une suite de tableaux vivants pour aborder cette période de l’Histoire à travers un univers proche du conte.
Cette machinerie théâtrale est mise en mouvement par la gestuelle des clowns qui la font évoluer par leurs accidents.
Il y a l’histoire qu’on raconte et celle qui se joue au même moment sur scène.
Camille Ortie

Genèse de la création

Au départ, il y a un texte, celui de Jan Skrodzki, écrit dans les années 70, relatant la déportation de celui-ci et sa famille au Kazakhstan durant la Seconde Guerre mondiale. Le tout agrémenté de détails de la vie quotidienne polonaise à la campagne, de traditions et d’anecdotes.
Ce manuscrit est traduit du polonais au français par Barbara Skrodzka,
la mère de Camille Ortie durant le premier confinement.
L’écriture commence pour Camille Ortie et Antoine Charneau.
Ils décortiquent cette traduction pour en tirer les éléments narratifs.
Une histoire finit par se dessiner.

Qu’est-ce-que ça raconte ?

Un voyage long, très long

Région de Białystok, une campagne polonaise,
dans laquelle vit une famille de paysans, les Skrodzki.
Leur vie est rythmée par la ronde des saisons.

Mais ça ne va pas durer : le 1er septembre 1939,
la Pologne est envahie, à l’ouest, par l’Allemagne.
À l’est, les russes vont annexer les terres du pays.
C’est le début de la Seconde Guerre mondiale.

Sous l’occupation de l’U.R.S.S., tous les prétextes sont bons
pour évacuer ceux qui ne soutiennent pas le régime.
C’est le cas au sein de la famille Skrodzki :
Stasia, une des soeurs de Jan, est arrêtée et emprisonnée.
Quant au reste de la famille, elle va se retrouver déportée.

Un périple à travers la Pologne, les steppes de Russie, en train, en barque, en charrette avant d’arriver au Kazakhstan.
Là, ils devront repartir de zéro, et travailler dans un Sovkhoze – une ferme d’ État.

À travers cet exode se trace une épopée que Jan, un des enfants de la famille Skrodzki, raconte sur plusieurs pages.
Certaines accrochées, d’autres volantes, comme des bribes de vies morcelées.

Une volonté de mémoire par ce témoignage.

Le Füt Füt collectif !

Né en 2019, il se compose de quinze artistes venu.e.s de tous horizons: théâtre, cirque, musique, berger, consultant, scénographe, arts graphiques.
Après s’être rencontré.e.s au Samovar lors de la formation professionelle de Clown 2017-2019, ils décident de ne plus se lâcher et de poursuivre l’aventure ensemble.
Leurs créations déclinent et revisient l’art clownesque sous toutes ses formes et dans toutes les dimensions : solos, duos, trios, projets collectifs.

Biographies

CAMILLE ORTIE
coordination artistique / scénographie / comédienne

_________________________________

D’origine normande et polonaise, Camille Ortie suit un cursus dans les Arts Appliqués à travers le costume puis l’espace événementiel à l’ENSAAMA Olivier de Serres, tout en pratiquant le violon au Conservatoire de Rouen.
Elle s’initie au graphisme à Londres en travaillant pour le designer hollandais Marcel Wanders et croise l’atelier d’Anna Lomax. Munie de cette palette, elle débute comme peintre décoratrice à l’Opéra de Paris et assistante décoratrice dans l’événementiel et la fiction.
Attirée par le cirque et les arts de la rue, elle rencontre l’univers du clown et suit une formation professionnelle au Samovar où elle se forme au jeu burlesque, clownesque et gestuel.
Diplômée en 2019, elle co-fonde avec sa promotion le Füt-Füt collectif,
un collectif d’artistes pluridisciplinaire réunis autour du clown.
Depuis, Camille oscille entre les coulisses des ateliers et le devant de la scène.
Elle réalise la scénographie et les costumes de la Cie Moules à facettes et co-réalise avec Grégory Jouan la scénographie du spectacle Meeting.
Comédienne burlesque, elle intègre la compagnie Coïncidences au sein des Balades-Spectacles et joue dans le spectacle Happy Together de la Cie Non Négociable.
Dziadek est sa première création au sein du Füt-Füt collectif.

MANON ROUSSILLON / comédienne (en alternance)
______________________________________

Après une licence d’études théâtrales et communication, Manon entre au Conservatoire d’Art dramatique de Toulouse, dirigé par Pascal Papini et Caroline Bertrand Hours.
Après un stage de clown dirigé par Georges Besombes, elle suit la formation professionnelle du Samovar – école de clown et de burlesque – sous l’oeil de Franck Dinet, Lory Leshin, Guy Lafrance, Gabriel Chamé.
En 2019, est créé le Füt-Füt Collectif, rassemblement de quinze artistes-musiciens-clowns-comédiens-acrobates-peintres-et-bergers.
En 2020, Manon intègre la compagnie la PAC en tant que coordinatrice artistique et comédienne dans Sauts de l’ange, spectacle chorale en cours de création. Elle rejoint la compagnie Théâtre transformations à Chambéry pour le spectacle masqué Les Bag Ladies.

ANTOINE CHARNEAU
co-écriture / storyboard / comédien
_____________________________

Antoine est formé au théâtre par Karima Djelid et à la marionnette par Rafael Estève.
Il entre en 2008 dans la classe d’art dramatique d’Anne Denieul au Conservatoire Nadia et Lilli Boulanger à Paris, et s’initie au chant lyrique avec Jacques Calatayud.
Intervenant au Théâtre de la Clarté, il réalise les masques et les marionnettes de plusieurs spectacles.
Suite à sa formation de clown au Théâtre du Samovar en 2019, il participe à la création du Füt-Füt Collectif avec les élèves de sa promotion.
Parallèlement, il est comédien dans Bérénice de Racine (Compagnie Oghma) et EPOC (radio-théâtre créée par Frédéric Jessua).
Depuis 2014, marionnettiste pour Salsifis & Cie, il crée et joue des spectacles de Guignol, notamment au Potager des Princes à Chantilly.
Artiste touche-à-tout, il écrit, dessine, fabrique costumes et accessoires pour divers projets et ses propres créations scéniques.

MARTIN BELLANGER / comédien (en alternance)
_____________________________

Que ce soit en tant que comédien, comptable ou clown, c’est toujours dans le domaine du spectacle vivant que Tif a oeuvré, avec dans chaque corps de métier le plaisir de partager.
Après des années sur les planches, il est chargé de relations publiques à
L’ Apostrophe, scène nationale de Cergy Pontoise, puis reprend des études de comptabilité et de gestion.
Il intègre la scène nationale de St Quentin en Yvelines en tant qu’aide comptable, comptable unique et responsable administratif et financier.
Par la liberté et la poésie du clown, Tif retrouve la puissance de la scène.
Il prend donc un autre chemin de vie en entrant au Samovar.
Désormais clown, il crée des spectacles au sein du Füt-Füt Collectif et intervient dans la compagnie Les Demains qui chantent. Il travaille en parallèle sur un projet de recherche «Culture et Nature» en Mayenne.


Regard extérieur/scénographie : Grégory Juan
Compositeur : Nicolas Ortie