Sortie de résidence – Maly Chhum

Mally Chhum
La Tâche

Solo de clown (e) qui dérange

Le 20 janvier à 20 h


Durée : 15 min

Âge : tout public à partir de 8 ans

Gratuit sur réservation


Parler du corps, du dedans, de ce qui le traverse et de ce qui en sort.


Résumé

Solo de clown.
Parler du corps, du dedans, de ce qui le traverse et de ce qui en sort.
Ça ne sera pas que drôle, c’est dur et doux, sale et beau, sensible et sauvage.
Dans cette forme courte, c’est le passage de l’innocence à l’âge adulte, la prise de conscience progressive, primitive et naïve d’une nature féminine à l’état brut.

Le spectacle

Prohöck arrive un peu après le public, qui est plus ou moins installé, et qui sait que quelque chose va commencer. Elle est attirée par ce rassemblement, et curieuse des gens. Elle les interroge et s’interroge, avant de découvrir que c’est elle que tout le monde regarde. « C’est moi qu’tu gardes ? »
Elle découvre qu’elle aime et veut être regardée. Par tous ! Elle se présente, elle, ses membres.
Quand soudain, un imprévu. Un fil rouge pend entre ses jambes. Elle ne connait pas ça, elle veut le retirer, mais le fil rouge s’étire sans fin et charrie avec lui des noeuds de plus en plus gros. Elle se rend petit à petit compte que ça sort d’elle et d’un coup, prend la mesure du phénomène. Ça, ce n’est pas rien. La honte la gagne. Se cacher, disparaître, ne plus être. Mais comment ne plus être pour un clown quand être est le propre du clown ? N’est-il pas celui qui justement, simplement, est ?

C’est en tirant ce fil jusqu’au bout qu’elle se découvre femme dans tous ses états et dans toute sa puissance.

L’équipe de création

Maly Chhum

« Je découvre le théâtre « clandestinement » en faisant signer à ma mère le dossier d’inscription à l’option lourde théâtre du lycée, sans qu’elle ne s’en rende compte. Ma curiosité et mon attirance pour un monde que je n’aurai pas connu autrement est plus forte.

Je poursuis mes études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle où je découvre pour la première fois la pratique du clown. Ce sera pour moi une révélation sensible de ce qu’est l’art vivant. Le clown est vivant de tout son coeur et de tout son corps. Je n’avais pas
compris durant mes années de pratique théâtrale au lycée à quel point je pouvais prendre en compte mon corps sensitif, sensible et émotionnel dans le jeu tout en restant présente aux autres, partenaires et spectateurs.
Ce stage provoque un déclic dans mon investissement et mon engagement physique en jeu. Je continue alors à explorer la pratique du clown avec différents pédagogues mais il me faudra 18 ans avant de décider d’en faire sérieusement mon chemin de vie, et d’entamer la formation professionnelle du Samovar.

De 2010 à 2012, je suis comédienne dans Oedipe Roi et Médée Matériau mis en scène par Luca Giacomoni. Je découvre comment le travail sur les mythes fondateurs peut bouleverser notre perception du monde et de nous-même.

Le travail de recherche sur Médée Matériau m’a permis de plonger dans mon corps de femme et de le mettre en scène. Dans le travail clownesque, je ne m’étais pas posé la question de ma féminité jusque là. Durant cette période de travail autour de la tragédie grecque, je n’arrivai pas à établir de ponts entre jeu clownesque et théâtre tragique. C’est plus tard que le désir de faire fusionner les deux univers me vient, et c’est aujourd’hui que cela transparaît dans ma recherche artistique personnelle. »

Sky de Sela
Artiste de cirque, clown, pédagogue, metteuse en scène, regard extérieur. Fondatrice de la compagnie Mezcla.

Elle se forme à l’école Nationale de Cirque de Montréal, à Circus Circus (Belgique) et Circus Flora (USA) .
Elle prête son regard aux compagnies suivantes : Collectif A Sens Unique, Le Ptit Cirk (création Eden) , Le ptit Cirk (création Les Dodos) , cie La Folle Allure, cie La Voie Ferrée, Les Diptik. Cirque de Loin…

Simon Carrot
Artiste de cirque, metteur en scène, regard extérieur. Fondateur de la compagnie La Tournoyante Production.

Il se forme au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne.
Il collabore ensuite avec les compagnie suivantes : Le Petit Travers, Les Philébulistes, Compagnie Starting Point. Sa compagnie compte quatre créations à son actif : Limbes (2011), Kosm (2013), No/More (2016), et Mû (2020). Elle est compagnie associée à Quelques p’Arts… – Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public.


Devise de Prohöck Niak :
« Je n’ai rien perdu, je n’ai rien gagné, je me suis transformée ! »


Mise en scène, écriture et interprétation : Maly Chhum
Regards extérieurs : Sky de Sela, Simon Carrot